MERCI

Reprendre la librairie de Marie-Hélène Astorg (épatante éclaireuse), à St Laurent, en changeant de métier, sans fermer la librairie, représentait un défi un peu fou.
 
Je le pressentais et le constate avec bonheur : c’est grâce à vous que cette folie est douce.
 
Famille, amis, collaborateurs, collègues, clients : par votre confiance et votre aide, tout est possible. Je suis touchée par tant d’altruisme et de compréhension face à cette nouvelle étape. Combien de fois ai-je entendu « Paris ne s’est pas fait en un jour. » ou « Il faut laisser le temps au temps.»… Faire perdurer la librairie représente de votre part un choix, souvent engagé. A moi de faire en sorte que ce soit pour vous un plaisir, et au minimum une satisfaction.
Je n’économise ni mon temps ni mon énergie, cependant chaque « première fois » compte double (ou triple), et j’aimerais parfois que les journées durent 48 heures. Le tourbillon de l’ouverture, avec la rentrée des classes et Noël, est passé, avec beaucoup de mouvements de livres et articles divers, le minimum de logistique à assurer ; à présent il faut consolider l’organisation générale, réaliser les travaux de l’arrière-boutique, rajouter quelques étagères, peaufiner la signalétique sur les rayonnages…  Encore un peu de patience… Glisser de petits papiers dans les livres pour vous guider, planifier des rencontres autour de la lecture, se lancer peut-être sur Facebook, et bien-sûr avoir, autant que possible, les livres que vous espérez trouver…
 
Merci également à tous ceux qui partagent leurs centres d’intérêt, leurs lectures, leurs découvertes, comme autant d’antennes curieuses.
 
L’univers des livres est riche, puissant, réconfortant, merveilleux, déroutant, percutant, joyeux, amoureux… tant que les livres seront là, le Grenier Fort pourra nous offrir, à vous comme à moi, de riches heures…
 
Merci encore, et au plaisir de vous revoir,
 
Cécilia